5 conseils pour fleurir votre entreprise

Au travail, c’est quitte ou double : soit les locaux de votre entreprise auraient bien besoin d’être rafraîchis, soit tout est parfait mais trop aseptisé… Pourtant, et à peu de frais, des fleurs coupées disposées avec art peuvent les embellir. Et ça change tout ! Découvrez 5 conseils pour fleurir votre entreprise.

Le moment est-il venu de fleurir votre entreprise ?

Fleurs et plantes d’intérieur et d’extérieur sont génératrices de bien-être

Ce matin, en arrivant dans votre entreprise, observez avec un regard neuf votre environnement. Que voyez-vous ? Que ressentez-vous ou que sentez-vous ? Le hall franchi, poursuivez votre visite vers la salle d’attente, les couloirs et espaces dégagés, les salles de réunion, les bureaux. Avez-vous remarqué les fleurs et les plantes ? Revenez sur vos pas et aiguisez votre sens critique… Votre visite est terminée ? Ce que vous avez vu et ressenti, vos visiteurs le voient et le ressentent ! Découvrez maintenant pourquoi et comment embellir et fleurir votre entreprise.

Gilles Pavan 5 conseils pour fleurir votre entreprisePlantes et fleurs apaisent les esprits

C’est un fait avéré, fleurs et plantes d’intérieur ou d’extérieur sont génératrices de bien-être. « Mais encore faut-il leur apporter un minimum d’attention », explique Gilles Pavan, maître artisan fleuriste. « Fleurir un espace professionnel est un signe de bonne croissance d’une entreprise. Cela indique qu’elle est attentive au bien-être des salariés, clients et visiteurs. Dans le hall d’accueil, des fleurs coupées ajoutent à l’ambiance une note agréable et parfument l’espace, et les plantes vont purifier l’air ».

Soin des fleurs coupées : qui s’en charge ?

« Ôter chaque jour les pétales fanés dans un bouquet est à la portée de tous », précise Gilles Pavan. « Quand un abonnement est défini avec un artisan fleuriste, et si les fleurs coupées sont de qualité, aucune intervention n’est requise entre ses visites hebdomadaires. Pour les faire durer plus d’une semaine et si vous disposez d’une pièce avec un évier, profitez de ce confort pour changer l’eau entre deux visites afin d’éviter le développement des bactéries, supprimer les feuilles abîmées, couper le bas de la tige pour que l’eau monte mieux dans les canaux, et ajouter de la nourriture. S’il s’agit de fleurs piquées dans un bloc de mousse, ajoutez juste de l’eau. Dans tous les cas, et quand un bouquet est livré chaque semaine, aucune intervention n’est requise à part ajouter un peu d’eau tous les deux jours et supprimer parfois quelques pétales fanés ».

Plantes et arbustes : tout le monde a la main verte

Là encore, explique Gilles Pavan, « les soins s’adaptent au type d’abonnement défini avec votre artisan. S’il vient tous les quinze jours, vous n’avez rien à faire. S’il vient moins souvent, vous devez supprimer les feuilles mortes s’il y en a, baigner les orchidées et les phalaenopsis une fois par semaine et arroser les plantes vertes chaque quinzaine. Pour les plantes exposées à la poussière, prévoyez du Sopalin™ humide et quelques minutes de votre temps pour dépoussiérer chaque feuille. Bien sûr, une visite bimensuelle de votre fleuriste est recommandée. Il surveillera la santé générale des plantes, pourra ajouter de l’engrais… Si un problème est constaté (attaque de parasites), la plante sera remplacée sans surcoût pour l’entreprise ».

Chaud et froid, pénombre et lumière : que faire ?

« Pour les fleurs coupées, comme pour les plantes, l’artisan qui vous livre va choisir les végétaux les mieux adaptés à votre environnement. Une fois un lieu choisi avec lui, il ne faudra pas déplacer le bouquet ou la plante. Lors de vos échanges, évoquez bien toutes les contraintes propres à votre entité : forte baisse de la température du vendredi soir au lundi matin, absence de lumière sur cette même période, possibles courants d’air à certains moments de la journée. Évitez de laisser un bouquet sans lumière pendant 48 heures car les fleurs risquent de dépérir. En revanche, les plantes sont moins fragiles sur ce court laps de temps, à l’exception des plantes fleuries. Dans ce cas, il faut leur laisser un minimum de lumière naturelle. Pour les orchidées et les phalaenopsis, il faut de la lumière et une température toujours supérieure à 10 degrés », ajoute Gilles Pavan.

Former à l’art floral : osez l’originalité

Votre entreprise a testé (ou pas) les abeilles sur le toit, les cours de cuisine et les séances de sport ? Proposez des cours d’art floral en entreprise ! « En principe, l’atelier, animé par un fleuriste créateur, dure entre une heure et deux heures », précise Gilles Pavan. « Vous pouvez au choix apprendre à composer des bouquets, découvrir comment soigner des plantes… C’est une occasion unique pour découvrir de nouvelles fleurs et apprendre à les mettre en valeur. Autres avantages des cours d’art floral, ils contribuent à la cohésion d’équipe et ils responsabilisent les participants : « le beaucarnea du troisième est assoiffé, qui s’en occupe ? » Peu à peu, le fleurissement de l’entreprise est associé à un facteur de bien-être. » Fini les « ah bon, ce n’était pas une plante en plastique ? » On revit. Les plantes sont là, et on les admire.


Pour planifier une animation, contactez Mathilde Parent – Commerciale B to B
mathilde.parent@interflora.fr 04 78 95 65 05

Pour en savoir plus sur Interflora Solutions Pro, cliquez ici

Pour vous laisser guider par l’expérience Interflora Solutions Pro, c’est par là ! Plaisir des yeux garanti 😉

 

 

DR © Евгений Вершинин.jpg
DR Gilles PAVAN

Sincères remerciements à Gilles Pavan, maître artisan fleuriste, membre du groupe d’art floral Interflora Solutions Pro