ADN, partagez-vous le gène M avec la génération Y ?

Comme Oscar Wilde, vous pensez que la nouvelle génération est épouvantable mais vous aimeriez tellement en faire partie ? Si vous êtes porteur du gène M, c’est déjà chose faite et, toutes générations confondues (baby-boomeur, génération X, xennial, millennial ou zappeur), trois points communs vous caractérisent.

Transgénérationnel, le « gène M » est promis à un bel avenir

  • L’an dernier, davantage d’utilisateurs se sont connectés à Internet quotidiennement via un mobile (24,3 millions) que via un PC classique (23,8 millions).
  • 67 % des collaborateurs sont mobiles en 2017, un chiffre qui atteindra 71,4 % en 2018.
  • Les employés français consacrent 68% de leur journée de travail à communiquer et à collaborer.
  • 65 % se déclarent intéressés par le travail nomade et le télétravail.

Mais alors, pourquoi avoir évoqué la génération Y puisqu’au final toutes les générations peuvent se reconnaître dans ces chiffres ? Parce que toutes ont le gène M inscrit dans « leur ADN ». Elles sont mobiles, multitâches et présentes sur les réseaux sociaux.

« Les entreprises sont confrontées aujourd’hui à un défi de taille : répondre aux nouvelles attentes de leurs collaborateurs, qui impliquent une flexibilité totale en matière d’environnement de travail, de mobilité et de modes de communication. Le gène M n’est que le révélateur de l’explosion des usages hyper connectés, qui vont perdurer et réclamer un profond bouleversement des modèles hiérarchiques et fonctionnels traditionnels », commente Jean-Denis Garo, Directeur Marketing Europe du Sud de Mitel.

Baby-boomers, X Y Z… on rembobine ? C’est (peut-être) utile

Nés entre la fin de la Seconde Guerre Mondiale et jusqu’au milieu des années 60, les plus jeunes Baby-boomers sont toujours en activité.

Également qualifiée de « génération sacrifiée », la génération X accueille dans ses rangs les personnes nées entre le milieu des années 60 et la fin des années 70 (76 pour être précis).

Mais comment appeler les personnes venues au monde entre les années 77 et 83 ? Les Xennials (eh oui, le X est trompeur et n’a rien en commun avec celui de la génération précédente). Cependant, et pour couper court, certains auteurs englobent dans la génération X les personnes nées dans le milieu des années 60 et le début des années 80.

ecouter la conferenceAprès les Xennials, saluez les Millennials. Également appelés « génération Y », ils et elles sont nés au début des années 80 et avant 1995. Souvent qualifiée d’individualiste, hyper connectée… qu’en est-il vraiment de cette génération au travail ? Réponse au Salon Activ’Assistante lors de la conférence animée par Julien Lévy, le jeudi 21 septembre 2017 de 17 h 15 – 18 h

Viennent ensuite les membres de la génération Z (les zappeurs). Nés après les années 95, ils arrivent dans les entreprises…

Ainsi, et d’après la théorie des générations, seuls les zappeurs et les millennials seraient multitâches et à l’aise avec les nouvelles technologies, le zapping au travail et le nomadisme, et les réseaux sociaux ? Grâce au gène M, un rééquilibre s’effectue et certains baby-boomers n’ont rien à envier aux « zappeurs ».

Vérification en image : le gène M est-il inscrit dans votre ADN ?

« Cette infographie réaffirme la place prépondérante qu’occupe désormais la connectivité dans nos quotidiens, et confirme la nécessité pour les entreprises de s’adapter à cette communauté dotée du gène M. Une stratégie réfléchie leur permettront de tirer parti des opportunités de croissance offertes par ces nouveaux comportements inhérents aux mutations technologiques », souligne Stéphane Grasset, Associé de Apps2Com.

Infographie Gène transgenerationnel M