Amalgame vie-pro, vie-perso : 8 personnes sur 10 concernées, 1 sur 2 inconsciente des « dangers »

En France, 80 % des employés effectuent des tâches personnelles au bureau et travaillent en dehors de leurs horaires officiels. Zoom sur des pratiques révélatrices.

L’efficacité pour moteur

Selon une étude réalisée en mai et juin dernier par OnePoll à la demande de Samsung, 8 employés français sur 10 s’affranchissent des frontières « vie pro / vie perso ».

Parmi les travailleurs hors temps de travail, 65 % se connectent à leur boîte de réception pendant leurs congés et 33% d’entre eux travaillent une heure et plus par jour.

  • 38% des intéressés affirment être plus efficaces.
  • 34% gagnent du temps et font plusieurs choses à la fois.
  • 34% affirment être moins stressés de retour au bureau.

Dans le camp des employés connectés à leur vie privée au bureau, 30 % règlent des détails personnels essentiellement administratifs (paiement de factures, prise de rendez-vous…).

D’une appli à l’autre

Pour 41% des sondés, les connexions pro ou perso s’effectuent via leur smartphone personnel, et 33% avec celui fourni par leur entreprise.

En moyenne, les terminaux professionnels accueillent 9 applications personnelles (Facebook, Whatsapp…), et jusqu’à 7 services professionnels sont installés sur les téléphones personnels (Outlook, Lync…).

Des dangers sous-estimés

Parmi les utilisateurs d’applications, 1 personne sur 4 contourne les politiques de sécurité de l’entreprise pour travailler en tout lieu (télécharger des applications potentiellement dangereuses, exporter des documents vers des sites partagés non sécurisés, etc.)

Mais si 25% des employés sont conscients de créer des failles de sécurité dans le système informatique de leur entreprise, 49% ignorent si leur entreprise a mis en place des mesures à respecter sur ce sujet et les sanctions encourues en cas de problème (matériel détérioré, perte et/ou vol de données, ouverture de failles de sécurité…).

© NatUlrich