Annonces et tri des candidatures : 1 recruteur sur 2 recalé !

Offres d’emploi incomplètes, absence de réponses ou réponses formatées, mails non signés…, chercher un emploi est une tâche ingrate. Pourtant, de simples améliorations peuvent simplifier la vie des candidats et des recruteurs. 

3 candidats sur 4 postulent à bon escient !

Même en temps de crise (et surtout en temps de crise ?) les candidats trient les offres avant d’y répondre pour augmenter leur chance de voir leur candidature retenue.

  • 76% des candidats sélectionnent les annonces ciblées.
  • 39% ont établi, en amont de leur recherche, une définition de poste.
  • 37% utilisent différents CV.
  • 26% adoptent également une stratégie d’envoi de CV en masse.

1 offre d’emploi sur 2 est mal écrite

Attentifs aux informations précisées sur chaque annonce, les candidats aimeraient pouvoir lire des offres complètes et bien rédigées.

  • Pour 55% des candidats, les annonces sont mal écrites, mais complètes.
  • Dans 37% des cas, elles sont bien écrites, mais imprécises.
  • L’absence de la mention de la rémunération freine 31% des candidats et 62% apprécient qu’elle soit mentionnée.
  • La possibilité de motiver sa candidature (lettre, mot, mail de motivation) est appréciée par 55%.

2 tiers des candidats attendent une réponse

Une fois leur candidature adressée à une entreprise, les personnes en recherche d’emploi espèrent être convoquées ou, au moins, recevoir un accusé de réception.

  • 68% des répondants apprécient de recevoir un mail accusant réception de sa candidature.
  • 73% aiment être informés du délai de retour du recruteur.
  • 54% apprécient d’être avertis du délai au-delà duquel la candidature est rejetée.

9 candidats sur 10 déplorent l’absence de tout signe à leur égard

Si 34% des candidats sont agacés quand ils reçoivent un mail non signé, d’autres comportements provoquent en eux un sentiment négatif vis-à-vis du recruteur.

  • 88% déplorent qu’aucune réponse ne leur parvienne.
  • 63% trouvent anormal le rejet de candidature non circonstancié.
  • 56% apprécient peu les réponses formatées.

3 solutions pour concilier efficacité, relation personnalisé et équité !

Les solutions proposées par les experts réunis autour de la table ronde débat conduite en juin dernier lors des premiers États Généraux du recrutement de juin 2015

>>> Thème de la table ronde débat débattu lors des premiers Etats Généraux du recrutement

« Comment concilier son travail de recruteur de manière efficace tout en préservant une relation personnalisée avec tous les candidats (hommes & femmes) ? »

>>> Experts présents 

Thomas Vilcot (directeur des ressources humaines chez Casino Proximité), Catherine Dercourt (psychologue du travail chez HayGroup®), Cyril Capel (expert d’à compétence égale et dirigent associé de CCLD recrutement).

>>> Recommandations du collège d’Experts

Pas de mail automatique ! Privilégier un mail d’AR envoyé après une première lecture sous 5 jours maximum et permettant de prendre une décision de type Go/No Go.

Si obligation de faire un mail automatique : donner une explication très claire du process dans le temps et penser à envoyer des mails de refus aux personnes non contactées à la fin de la sélection.

Indiquer les coordonnées du recruteur et/ou de la personne en charge de la présélection : prénom, nom, fonction, mail et/ou téléphone.

 

* Méthodologie : enquête menée par à compétence égale auprès de 512 personnes de juillet 2014 à mars 2015.