Au travail, les Français sont-ils sensibles aux félicitations ?

« Bravo ! », « C’est très bien ! », « Beau travail »… « vous auriez pu »… « à votre place j’aurai »… A l’occasion de la journée mondiale du compliment célébrée chaque année le 1er mars, Qapa.fr a interrogé près de 20000 personnes afin de connaître leur rapport aux éloges et aux réprimandes.


Seuls les jeunes entre 18-24 ans déclarent être complimentés au travail à plus de 70%

Les 34-44 ans ont encore plus besoin d’éloges à 98% que les autres

71% des 35-44 ans et 66% des plus de 55 ans se vexent en l’absence de compliments


Les jeunes sont-ils chouchoutés au travail ?

Il semble que les compliments au travail évoluent avec l’âge. En effet, seuls les personnes ayant entre 18 et 24 ans déclarent à plus de 70% être souvent complimentées pour ce qu’elles font. Ce qui n’est absolument pas le cas pour le reste de la population. Ainsi, de 25 à plus de 55 ans, 65% des personnes interrogées disent que leurs supérieurs sont très avares d’éloges.

Vos supérieurs vous complimentent-ils
souvent pour votre travail ?

1-vos managers vous felicitent-ils


« Bravo ! J’adore ce que vous faites ! »

Pourtant, tout le monde, sans exception a besoin d’être encouragé. En effet, 90% des personnes interrogées avouent avoir besoin d’être complimentées pour leurs actions. Les 35-44 ans sont même plus demandeurs que les autres avec 98% de votes.

Avez-vous besoin d’être complimenté(e)
pour vos actions ?

2-Avez-vous besoin d etre felicite 


Qui a plus de reproches que d’éloges ?

De 18 à 34 ans et de 45 à 54 ans, les compliments semblent être plus nombreux que les réprimandes. En revanche pour 70% des 35-44 ans et 66% des plus de 55 ans, les reproches sont malheureusement plus importants que les félicitations.

Au global, avez-vous plus de réprimandes
que de compliments ?

3- Compliments


« Puisque c’est ça : je boude ! »

Par voie de conséquence, ces mêmes personnes qui ont trop de reproches déclarent se vexer si elles n’ont pas eu de félicitations pour la réussite de leur travail. C’est le cas pour 71% des 35-44 ans et 66% des plus de 55 ans. Pour les autres tranches d’âge, le manque de félicitations ne semble pas les toucher.

Vous vexez-vous si vous n’avez pas de compliments
pour la réussite d’une tâche ?

4- Facher


Distribution de compliments !

De l’autre côté de la barrière, les choses semblent différentes et la majorité des personnes pense complimenter à plus de 72% leurs subordonnés. Les jeunes ayant des responsabilités en entreprise se disent être très généreux en compliments à plus de 70% mais la palme revient aux 35-44 ans qui sont plus de 80% dans ce cas.

En tant que responsable,
complimentez-vous vos subordonné(e)s ?

5- En tant qu'employeur felicitez-vous votre personnel


*Méthodologie : sondage effectué auprès de 19.473 personnes sur Facebook représentatives de la population nationale française entre le 20 et 23 février 2017. Profils des personnes interrogées : 51% non-cadres et 49% cadres, 48% d’hommes et 52% de femmes. Tranches d’âges : 17% de 18-24 ans, 21% de 25-34 ans, 22% de 35-44 ans, 23% de 45-54 ans et 17% de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

www.Qapa.fr