C’est décidé, je demande une formation en développement perso !

Bien que techniquement compétent(e), les comportements de votre entourage professionnel, ou les émotions qui vous submergent au bureau vous empêchent de travailler au maximum de vos capacités. Cette année, c’est décidé, vous allez suivre une formation en développement personnel ? Mais comment, au milieu de la « forêt » de stages proposés, trouver le programme adapté à vos attentes ?

Fixez votre objectif

Bien fixer vos objectifs en amont d’un stage est indispensable pour effectuer un choix raisonné (et raisonnable). Quelle que soit la formation suivie par la suite, de nombreuses réponses viendront de vous et de votre capacité à vous remettre en question et à changer.

Avant tout, réalisez un travail d’introspection sur les objectifs à atteindre. De quoi avez-vous réellement besoin ? Souhaitez-vous : mieux vous connaître, augmenter votre confiance en vous, changer d’environnement professionnel, apprendre à gérer vos émotions, savoir éconduire quelqu’un sans culpabiliser, améliorer votre concentration ?

Analysez les offres de formation

Un stage en développement personnel n’est ni du coaching, ni une thérapie !

Un stage de développement personnel a pour seul objectif de développer vos savoir-être et de vous proposer des méthodes pour surmonter vos difficultés. Ce n’est ni du coaching, ni une thérapie !

Une formation vous attire ? Vérifiez la réputation de l’organisme et du formateur. Internet et les réseaux sociaux pour collecter des informations et avis intéressants. En parallèle, renseignez-vous sur la méthode utilisée : PNL, Process Communication Model©, Analyse Transactionnelle, etc. Au passage, examinez la manière dont l’animateur s’est lui-même formé (si vous connaissez son nom).

Démontrez le bien-fondé de votre demande

Si les formations en développement personnel s’affichent en 3e position des demandes, il reste difficile aux assistant(e)s de convaincre leurs managers du bien-fondé de leur démarche.

Pour inciter votre responsable à abonder en votre sens, présentez-lui les avantages directs que le stage va engendrer : « capable de déjouer les pièges tendus par l’équipe, je vais apprendre à prioriser mon travail et augmenter ma disponibilité pour atteindre les objectifs qui m’ont été fixés » ; « en développant l’écoute active, je vais pouvoir mieux gérer mes émotions et celles des autres… ».

À l’heure où le bien-être et l’amélioration de qualité de vie au travail sont devenus des priorités, un stage en passe d’aider votre manager à atteindre ses propres objectifs peut, cette année, vous être accordé !

 

Pour aller plus loin : Comment survivre à un stage en développement personnel  (magazine Activ’Assistante numéro 13, page 16).

Mémo : le magazine Activ’Assistante numéro 13 est en libre consultations sur le web. Bonne lecture !