Comment optimiser le bien-être au travail ?

Est-il nécessaire d’engager un Chief Happiness Officer (CHO) pour veiller au bonheur et au bien-être au travail dans votre entreprise ? Ou d’autres alternatives sont-elles possibles ?

Bonheur et bien-être au travail, qu’en pensent les Français ?

Lavazza, spécialiste de l’offre café en entreprise depuis 25 ans, s’est penché sur le bonheur et le bien-être au travail.

À la question « Votre entreprise se préoccupe-t-elle du bien-être de ses collaborateurs » :

  • la réponse est « oui » pour 57% des cadres du secteur privé (versus 50% en 2012), mais le taux bondit à 87% dans les entreprises dotées d’un CHO (chief happiness officer) ;
  • les résultats sont plutôt positifs dans le secteur des Services (57%), l’Industrie (56%) et le Commerce (56%) ;
  • néanmoins, le taux de réponses positives bascule dans la fonction publique. Ainsi, seulement 44% cadres du public et 45% des cadres dans l’administration abondent dans ce sens.

Enquete bien-être au travail - Lavazza - les entreprises sont attentives

Comment améliorer le bien-être et le bonheur au travail ?

Si 55% des salariés interrogés peuvent télétravailler (60% dans le secteur privé versus 44 dans le public), d’autres actions sont mises en œuvre pour améliorer les conditions de travail. Ainsi, 77% des entreprises ont mis au moins une action en faveur du bien-être des salariés.

  • 41% des cadres disposent d’outils qui simplifient les échanges et les rencontres (intranet, chat interne, applications…).
  • 37% des salariés disposent d’équipements ou d’espaces dédiés au bien-être (salles de repos, de sport ou de jeux…).
  • 9% des entreprises ont un CHO ou une personne qui exerce ce rôle.

Enquete bien-être au travail - Lavazza - teletravail

Chief Happiness Office : une fonction plébiscitée par les cadres Français !

Plus de huit cadres sur dix estiment que l’arrivée d’un CHO serait une bonne chose (82%, dont 30% de « tout à fait »).

  • 79% des cadres pensent que la présence d’un CHO impacterait positivement la productivité des salariés.
  • 72% estiment que cette fonction devrait se généraliser dans les entreprises. Mais 33% trouvent cette fonction inutile.

Enquete bien-être au travail - Lavazza - CHO

Quels services mettre en place pour améliorer le bien-être des collaborateurs ?

Les cadres plébiscitent trois types de services :

  • le télétravail (83% dont 48% de « beaucoup »),
  • les attentions quotidiennes telles que la mise à disposition de café, de paniers de fruits (83%, dont 44% de beaucoup »),
  • et enfin, la présence d’équipements ou d’espaces dédiés au bien-être comme une salle de repos, une salle de sport (83%, dont 42% de beaucoup).

Autres observations intéressantes relevées dans cette enquête :

  • 68% des cadres (dont 24% de « beaucoup ») reconnaissent les bienfaits de l’intervention de professionnels extérieurs ;
  • 58% partagent le même avis au sujet de la présence d’un CHO ;
  • 55% estiment que l’intranet est un outil qui participe au bien-être des salariés au travail.

Enquete bien-être au travail - Lavazza - attentes des salaries

À propos de Lavazza

Depuis 1989, Lavazza propose des systèmes à capsules pour servir, au bureau, des cafés aux arômes puissants ou délicats. En savoir plus


Visuels DR Lavazza

Baromètre Lavazza IFOP * menée auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population cadre. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto administré en ligne du 28 février au 6 mars 2019.