Comment rattraper un entretien d’embauche loupé ?

L’entretien à peine terminé, ou en passe de l’être, une certitude s’impose à vous : vous venez de vous planter en beauté ! Découvrez, avec Bérangère Touchemann, coach de carrière, comment rattraper un entretien d’embauche raté et rester dans la course.

BT_photo_BERANGERE TOUCHEMANN_sOuvrez le dialogue

« Au moindre doute sur la réussite d’un entretien, demandez un feed-back au recruteur » explique Bérangère Touchemann. « Souvent, votre interlocuteur termine par une demande ouverte : « avez-vous des questions » ? C’est une belle opportunité pour placer un « Puis-je vous demander un feed-back global sur mon profil et/ou sur cet entretien ? Y a-t-il des points sur lesquels vous n’auriez pas eu toutes les informations que vous attendiez ? Reste-t-il à ce stade de l’entretien un point bloquant pour vous ? »… C’est un bon moyen de savoir si cet entretien est vraiment raté, ou si vous n’avez juste pas dit tout ce que vous aviez prévu de dire parce que vous vous étiez mis trop de pression… »

Jouez franc jeu

« Votre impression de ratage est trop importante et vous savez que la situation va vous peser ? Expliquez votre état d’esprit », conseille Bérangère Touchemann. «  Pour ma part, j’arrive en fin d’entretien avec un goût d’inachevé : Je pense ne pas avoir assez mis en valeur mon parcours sur tel ou tel point » ou « cet entretien représente un enjeu fort pour moi, et je me suis laissé/e dépasser par mes émotions. J’aurais aimé mieux mettre en valeur tel ou tel point », ou encore « j’aimerais revenir sur cette question que vous m’avez posée, parce que je ne suis pas sûr/e d’avoir fait passer au mieux telle information ».

Vous pouvez aussi proposer au recruteur de lui envoyer un feed-back écrit sur les points abordés, en les complétant par ce que vous n’avez pas pu/osé dire.

Écrivez au recruteur après l’entretien d’embauche raté

« Déjà, écrire au recruteur après un entretien pour le remercier est plutôt pro, et je vous assure que tous les candidats ne le font pas » ajoute Bérangère Touchemann. « On écrit à la personne rencontrée pour la remercier du temps qu’elle nous a accordé, et en cas d’entretien raté, pour partager notre impression. Donc on reprend le paragraphe précédent : « Cet entretien laisse en moi un sentiment d’inachevé, car d’après moi je n’ai pas mis en avant toutes les informations qui pouvaient vous être utiles pour mieux me connaître, à savoir…».

« Profitez-en, si vous le pouvez, pour enrichir votre courrier avec des pièces jointes qui vous rendront service en apportant/renforçant les preuves de la qualité de votre travail et/ou de votre profil : des documents annexes, des liens, une lettre de recommandation, etc. ».

L’idée est de laisser une bonne impression, de réaffirmer votre motivation pour le poste, que la porte ne reste pas définitivement fermée, et que le contact reste maintenu, pour ce poste ou pour une opportunité ultérieure ».


Retrouvez d’autres conseils sur ce sujet sur l’excellent Blog de Bérangère Touchemann

Découvrez, les conseils de Bérangère Touchemann pour réussir vos entretiens annuel et professionnel sur le magazine Activ’Assistante de septembre (page 19)