Déplacements pro et petit-déj’ : la fausse bonne-idée des économies faciles

Charcuterie, muesli, champagne ou viennoiseries ? En début de matinée, chaque client a ses préférences en matière de petit-déjeuner. Pour autant, les clients souhaitent-ils vraiment se voir proposer une multitude de produits ? Le portail de réservation international hotel.info s’est posé la question et a mené une enquête* auprès de ses clients originaires de six pays européens.

infographie hotelinfo petit-déjeunerUn moment privilégié

Pour 83 % des sondés, un établissement hôtelier doit proposer à ses clients un petit-déjeuner aussi riche et varié que possible, dans un espace dédié.

Mais si 30 % des personnes interrogées expédient leur café et leurs tartines en moins de 30 minutes, environ deux tiers restent indifférents au stress des rendez-vous qui les attendent et consacrent au moins une heure au petit-déjeuner.

Sucré ou salé ?

Pourtant riche en calories et consistant avec ses œufs, sa charcuterie et son bacon, le petit-déjeuner anglais arrive en tête (39,2 %), suivi par le petit-déjeuner continental sucré (24,4 %).

Ces deux formules plébiscitées sont souvent accompagnées d’un verre de champagne (26,1 %), notamment dans le cas des vacanciers. Mais rares sont les clients qui souhaitent commencer la journée sur une note saine avec du muesli, du pain complet et de la salade de fruits. Le petit-déjeuner sportif (10,3 %) arrive donc en dernière position.

Sans surprise, le petit-déjeuner anglais est plébiscité par les Britanniques (49 %). On constate avec étonnement que cette formule roborative est également très prisée par les Allemands (45,3 %), les Néerlandais (44,7 %) et les Brésiliens (44,5 %). Le petit-déjeuner sucré est en revanche le favori des Italiens (41,4 %), suivis de près par les Français (33,0 %) et les Espagnols (31,9 %). Le « savoir-vivre » prend tout son sens avec les Français, qui commencent volontiers la journée avec un verre de champagne et une tranche de saumon fumé (32,9 %).

Produits et plats régionaux : l’originalité paie

Peu importe qu’il s’agisse d’un petit-déjeuner sucré ou copieux : les voyageurs accordent beaucoup d’importance aux plats régionaux, aux œufs fraîchement préparés et aux différentes sortes de cafés. « Les hôteliers qui répondent à cette demande marquent des points et fidélisent leur clientèle », explique Ralf Priemer, Managing Director chez hotel.info. Les clients sont rapidement agacés lorsque les plats proposés ne sont pas du jour ou lorsque le buffet n’est pas bien garni (22 % à chaque fois). En troisième place des éléments agaçants les plus souvent cités se trouve « le personnel peu aimable » avec 14 %.

Prix : un bon petit-déjeuner a un coût, et nul ne s’offusque

Près de 15 % des sondés sont prêts à débourser plus de 16 euros en plus du prix de la chambre, et environ 42 % entre 11 et 15 euros. 43 % des voyageurs sont prêts à payer entre 5 et 10 euros supplémentaires. Ralf Priemer attire l’attention sur la transparence du portail de réservation et précise : « Avec hotel.info, les clients souhaitant effectuer une réservation voient dès la recherche d’hôtels si le petit-déjeuner est inclus et, s’il ne l’est pas, le prix est clairement indiqué ». Les évaluations des clients dans la catégorie « Petit-déjeuner/restauration » permettent également d’orienter le client lorsqu’il choisit son hôtel.

L’intégralité des résultats de l’enquête est disponible sur le blog hotel.info.
* Résultats d’une enquête internationale menée auprès de clients de hotel.info et comptant environ 1 200 participants.

2014-12