Diversité : faire de nos différences une force

Difficile d’être une femme au travail aujourd’hui ? Presque autant qu’être en situation de handicap ou LGBT ? N’exagérons-pas… Mais pourtant, une agence travaille sur la diversité au sens large du terme pour former les salariés. Car les différences divisent alors qu’elles devraient rapprocher.

Quand la diversité devient un thème de formation

Créatrice de l’exposition itinérante « Le sens de l’histoire », Tell Me The Truffe propose aux salariés de découvrir sept panneaux sur l’égalité femmes-hommes à travers les âges.

Déjà affiché dans de grandes sociétés françaises, ce voyage dans le temps est fort apprécié. Il s’achève, lors de sa présentation, par une prise de parole de l’entreprise pour zoomer sur ses engagements en matière d’égalité professionnelle femmes-hommes.

Êtes-vous un(e) super collègue ?

Autre activité proposée par Tell Me The Truffe, le programme digital « Super Collègue ».

Elie Sic Sic - Diversite - Tell me the truffeEn pratique, explique Elie Sic-Sic, co-fondateur de l’agence, « chaque collaborateur de l’entreprise utilisatrice du service est invité à découvrir des mises en situation et à exprimer son avis. Au terme du parcours et à travers une cartographie de ses réponses, chacun découvre son profil et des conseils en vue d’obtenir le statut de Super Collègue ». Un salarié décroche le sésame ? Un sticker digital lui est adressé pour le partager sur les réseaux sociaux.

Mais attention, pas question de rester seul(e) derrière son écran ! Pour devenir et/ou rester Super Collègue, il faut échanger, partager, communiquer.

Pour favoriser les échanges, l’agence remet à l’entreprise des kits de communication, des fanions « Super Collègue »…

L’outil en ligne peut également être le point d’entrée d’une formation… ou d’une réunion autour de la diversité.

Le sexisme est-il masculin ou féminin ?

« Lors de nos interventions, et quand on évoque l’égalité femme-homme, on s’aperçoit que le sexisme n’est pas une attitude réservée à l’homme. Les femmes elles-mêmes peuvent avoir des pensées-réflexes sexuées »

Pour exemple, imaginons qu’« une femme arrive en retard au travail. Pour motifs : des soucis de garde des enfants cumulés à des problèmes techniques. Dans l’inconscient collectif, et même pour d’autres femmes : elle est mal organisée. Un homme arrive en retard pour les mêmes motifs. C’est un héros ».

La messe est dite ? Surtout pas !

Il faut maintenant démonter deux siècles environ de croyances populaires. Car, si l’on remonte le cours de l’Histoire, le sexisme est né lors de la normalisation du travail.

Aujourd’hui des formations autour de la diversité sont/seront les bienvenues pour aller de l’avant. Car les différences divisent alors qu’elles devraient rapprocher. L’heure est venue de réinitialiser nos modes de pensées.


Pour aller plus loin : Egalité salariale et journée de la femme & Training : négocier son salaire, ça s’apprend !