Étude des rémunérations dans l’assistanat : chiffres clés 2018 et analyse

Alors que les entreprises renouent avec la création d’emplois, la France entre dans une nouvelle phase : les candidats ont repris les commandes du marché du recrutement. La demande de profils toujours plus compétents surpasse le volume de candidats disponibles, avec des entreprises qui font face à des difficultés croissantes pour attirer le bon talent.

Étude des rémunérations 2018 dans l’assistanat : au fil de ce dossier

Salaire, avantages : au final, qui décide ?

>Lire >>>

 

Assistanat : des entreprises toujours plus exigeantes

>Lire>>>

2_Dossier Remuneration 2018 activ assistante - assistanat de direction

Assistanat service clients et rémunération : six métiers gagnent du terrain

>Lire>>>

 3_Dossier Remunerations 2018 activ assistante - assistanat service clients

Assistanat de direction : la polyvalence en perte de vitesse

>Lire>>>

 

Assistanat spécialisé : seule l’ultra-spécialisation paie

>Lire>>>

 

Quels enseignements sur les rémunérations ?

« Les entreprises souhaitent des profils toujours plus exceptionnels, affichant aussi bien des compétences pointues et des qualités telles que la vision, le leadership, la capacité à collaborer…

Sur certains métiers, elles sont définitivement prêtes à y mettre le prix, conscientes qu’elles ne peuvent pas se permettre de laisser filer ces talents. C’est particulièrement le cas sur les postes du digital, de l’informatique, de la finance d’entreprise et de la comptabilité (à l’exclusion de l’intérim comptable non-cadre).

Sur les autres fonctions (RH / juridique / fiscal, assistanat, management de transition), on relève un décalage entre la volonté des services RH de recruter la perle rare et une certaine réticence à dégager le budget suffisant.

Proposer le bon salaire… voire plus !

Si les candidats ont le choix, les entreprises doivent allouer des budgets rémunération à la hauteur. Avec la transformation digitale, qui impacte tous les métiers, les niveaux d’expertise attendus augmentent fortement et entraînent une hausse des prétentions salariales. Pour sécuriser leur recrutement, les entreprises doivent être prêtes à s’aligner. Cela concerne tous les métiers : finance d’entreprise, digital, informatique, assistanat spécialisé et juridique / RH etc.

Étude des rémunérations 2018 : ajustez les salaires à votre région

Pour ajuster les salaires de l’étude menée par Robert Half à votre région : trouvez le salaire qui correspond à votre fonction, choisissez votre région (ex. Auvergne-Rhône-Alpes dont 88%), multipliez la valeur inférieure (ou supérieure) de l’échelle salariale par le %. Vous obtenez le salaire brut annuel minimal (ou maximal).

carte france ajuster remuneration 2018 aux regions

À propos de l’étude

L’étude de rémunérations propose un aperçu de plus de 200 fonctions, des échelles salariales à Paris, en Île-de-France, et en régions. Elle offre une analyse des tendances du recrutement dans nos différents secteurs d’intervention.

Elle repose sur :

– les milliers de missions et placements effectués par les consultants du Cabinet Robert Half et OfficeTeam (sur la base des contrats signés) chaque année,

– les très nombreux entretiens candidats et clients menés par leurs consultants durant lesquels des informations, très précises et vérifiées sont recueillies, notamment en termes de rémunérations,

– les enquêtes menées dans l’hexagone en 2017, auprès de 200 directeurs ou responsables administratifs, 300 directeurs ou managers (tous secteurs confondus) et 200 directeurs ou responsables informatique, une analyse des tendances du recrutement dans nos secteurs.

Fondé en 1948, le groupe Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé temporaire et permanent, est aujourd’hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers de la finance, de la comptabilité, de la banque, de l’assurance, du juridique et du fiscal, de la technologie et de l’assistanat (OfficeTeam).

Visuels DR Robert Half – Fotolia