Bac+2, Bac+3… Faut-il être diplômé pour faire carrière dans l’assistanat ?

Depuis que le ratio « une personne un ordinateur » s’est imposé dans les entreprises, l’axiome « tout le monde peut être secrétaire » alimente les débats. Pourtant, sur le terrain, les masques tombent et l’assistanat s’impose comme un métier support où l’expérience et les diplômes sont de véritables pass’ vers l’emploi. Mais est-ce vrai pour tous les postes à pourvoir ? Découvrez, avec Fed Office et Delphine Vassal, l’indispensable à savoir pour organiser vos démarches d’emploi en toute sérénité.

Activ’Assistante : « selon les résultats d’une étude menée par l’OFEM* dévoilée le 18 mars dernier, seuls 53% des recruteurs estiment que les diplômes valident des formations de bon niveau. Est-ce vrai dans l’assistanat » ?

fed office delphine vassal consultant seniorDelphine Vassal** : « Pas complètement, et surtout, tout dépend des entreprises et des profils des candidat(e)s. Gage d’un certain niveau de connaissances générales, un Bac+2 validé est souvent imposé par les grands groupes. En revanche, et si l’entreprise est anglo-saxonne, l’expérience sera jugée plus importante que le diplôme.

Dans le camp des juniors, beaucoup sont titulaires d’une licence en langues de type LEA ou LLCE,  ou, mais ça reste moins fréquent, en communication… Pour les recruteurs, ces parcours garantissent un rédactionnel fiable, une bonne élocution et de bonnes aptitudes d’apprentissage et de mémorisation. En revanche, et pour ces mêmes profils, les personnes titulaires de master deux ou plus sont peu recrutées par crainte d’un fort turn-over ou d’un faible taux de motivation. Dans ce cas, et selon les postes et les entreprises, beaucoup de juniors hésitent à mentionner leur niveau d’études réel.

La donne change pour les profils confirmés justifiant de cinq à dix ans d’expérience. Un haut diplôme souligne une excellente culture générale et les années en poste prouvent que le choix du métier est assumé et qu’il ne s’agit pas d’un poste par défaut. Dans ce cas, le diplôme est un atout à mentionner.

Évidemment, « tout le monde n’a pas obtenu un Bac+2 ou 3 ! C’est le cas pour les assistant(e)s justifiant de 15 ans et plus d’expérience. Cependant, une solide ancienneté à des postes clés ou recherchés compense largement un diplôme de type Bac, voire l’absence de diplôme. D’autant plus que, pour les personnes motivées, il est toujours possible d’engager une démarche de VAE (validation des acquis de l’expérience) ce qui résoudra très vite le “problème”, si problème il y a ».

Activ’Assistante : « faut-il mentionner les stages et les formations courtes suivies au fil du temps ? Et où placer ces informations ? »

Delphine Vassal : « toute formation, même de quelques jours, doit être mentionnée sur son CV.

Vous êtes junior et justifiez de moins de trois ans d’expérience : placez vos formations courtes dans la section « Expériences ». En parallèle, citez les entreprises d’accueil s’il y en a eu et/ou dans quelles circonstances vous avez mis en application vos nouveaux savoir-faire ou savoir-être.

Pour les profils qui justifient de plus de trois ans d’expérience, les stages et formations courtes se placent dans la section « Diplômes » ou « Divers ».

Dans tous les cas, chaque candidat doit être capable d’expliquer l’utilité de la formation suivie à l’oral. Mais là encore, les compétences acquises feront l’objet d’un long développement chez les juniors, et une courte précision chez les profils confirmés ».

Vous voici rassuré(e) ? À vos CV pour le retoucher ou en route pour une VAE !

* OFEM : observatoire de la formation, de l’emploi et des métiers de la chambre de commerce et d’industrie de Paris. Étude conduite en IDF auprès de 1000 recruteurs franciliens.

** Delphine Vassal est Consultante senior Fed Office, spécialiste du recrutement en  Assistanat spécialisé, Assistanat de direction, Office management et Services généraux.

________________________________________________________________________________________

A propos de Fed Office

Basé à Paris, Aix-en-Provence et Lyon et fort de 8 ans d’expérience, Fed Office couvre l’ensemble des fonctions de l’Assistanat et de l’Office Management.