La faute du jour : tout en douceur ou toute en douceur ?

Remarquées dans la presse, trouvées dans des courriels ou documents professionnels, quelques erreurs exigent de sérieux rappels orthographiques. Aujourd’hui, zoom sur l’adverbe « tout » à l’origine de délicats questionnements.

La faute du jour, « tout en douceur », trouvée sur une newsletter

Tout en douceur

On écrit « tout en douceur » et non « toute en douceur ». C’est vrai. Et c’est un réel piège de la langue française.

Seconde observation, oui, vous avez raison, « les membres se sont réunis ». Mais à ce stade il s’agit plus d’une coquille sans doute provoquée par une reformulation de la phrase à la dernière minute, elle-même suivie par une relecture (trop) rapide.

La règle, expliquée par Projet Voltaire

Si « tout » peut être ôté de la phrase, c’est qu’il s’agit de l’adverbe signifiant « entièrement ». Étant invariable, comme tout adverbe, il ne prend pas de « e », même devant un nom féminin. Exemples : « c’est une tout autre histoire = c’est une autre histoire » / « une AG tout en douceur = une AG en douceur ».

Si, en revanche, « tout » ne peut être ôté de la phrase, il s’accorde. C’est un adjectif indéfini. On peut alors le remplacer par « n’importe quelle ». Exemple : « toute autre personne se serait réjouie = n’importe quelle autre personne se serait réjouie ».

En résumé : « tout » peut être supprimé ? On écrit « tout », tout simplement ! On peut remplacer « tout » par « n’importe quelle/quel » ? On accorde : « toute autre personne en aurait fait autant » (et « tout technicien confirmé peut réparer cette machine »).

L’indispensable précision rappelée par Projet Voltaire :

Quand « tout » peut être remplacé par « entièrement » ou « complètement », il est invariable devant un adjectif masculin (« tout bons ») comme devant un adjectif féminin commençant par une voyelle (« tout énervée », « tout énervées »). Devant un adjectif féminin commençant par une consonne, l’accord se fait (« toute surprise », « toutes surprises »).

En résumé : « tout » peut être remplacé par « entièrement ou complètement » ? On écrit « tout » devant un adjectif masculin et un adjectif féminin commençant par une voyelle. Sinon, on accorde « tout » en genre et en nombre devant l’adjectif féminin débutant par une consonne qui le suit.

Les autres difficultés soulignées par Larousse

Dans les locutions et expressions : avec « tout » au singulier (à tout hasard, à tout propos…), avec « tout » au pluriel (à tous égards, en tous sens, de tous côtés…), avec « tout » au singulier ou au pluriel (à tout moment -ou- à tous moments, en tout lieu -ou- en tous lieux… ).

Pour les autres pièges : « tout » répété dans une liste, « tout » devant un titre d’œuvre, « tout » devant un nom d’auteur employé par métonymie pour désigner l’œuvre, « tout » devant un nom de ville, « tout » employé dans les expressions « tout ce qu’il y a de… », etc. : découvrez ici « toutes » les  précisions utiles.

Le saviez-vous ?

Larousse et le Projet Voltaire s’associent sur Twitter pour le lancement d’une dictée quotidienne en rapport avec l’actualité. Depuis le 13 juin, les « followers » peuvent se tester et s’amuser en défiant les pièges tendus par Bruno Dewaele, le champion du monde d’orthographe et expert Projet Voltaire. L’équipe du Projet Voltaire est fière de devenir partenaire de l’historique maison d’édition française pour cette nouvelle aventure ! Elle vous attend sur le compte Twitter @DicteeLarousse.

© Yvonne Weis