L’assistanat spécialisé : un marché optimiste et porteur en 2016

En berne depuis quelques années, le marché de l’emploi dans l’assistanat spécialisé redémarre. En 2016, les assistants les plus spécialisés et expérimentés vont même pouvoir bénéficier de plus grandes opportunités, car la tendance affichée est de réinvestir dans le recrutement de profils aux compétences avérées.

Les tendances du marché : 77% des DRH prévoient de recruter des assistants/es spécialisés/ées.

Si, ces dernières années, les entreprises ont dû travailler avec moins d’assistants spécialisés pour une charge de travail et un niveau d’exigence tout aussi importants, voire plus :

• 47% des DRH* prévoient de recruter des assistant(e)s spécialisé(e)s pour assurer des remplacements,
• et 30% pour créer des postes.

La recherche d’une expertise métier

Alors que les volumes des recrutements reviennent à ceux connus jusqu’en 2012, la spécialisation et même l’ultra-spécialisation s’ancrent encore davantage dans les organisations internes des entreprises et se traduisent par une recherche accrue de l’expertise métier.

Elle va, explique Gaëlle Marre, directrice associée d’OfficeTeam, « de la connaissance d’un vocabulaire spécifique à la maîtrise des logiciels dédiés, en passant par de solides compétences en anglais professionnel et courant, comme pour les assistants import-export ou les assistants appels d’offres.

Gaëlle Marre, directrice associée d’OfficeTeam

Le manque de réactivité des entreprises sert les candidats

Aujourd’hui, lorsqu’une entreprise recherche un profil en « assistanat spécialisé », il y a une grande diversité de postes à pourvoir. Cependant, constate Gaëlle Marre, « certains profils sont en passe de faire défaut. Sur le terrain, ce déficit de candidat se traduit par l’équation : « beaucoup de sollicitations pour moins de candidats ».

Lors d’un recrutement, « les processus décisionnels ne doivent pas trop durer sous peine de laisser s’échapper les meilleurs profils. Ce manque de réactivité des décisionnaires dans les processus de recrutement amène les meilleurs candidats à être plus exigeants. Ils privilégient, par exemple, la proximité, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et bien sûr, la rémunération ».

Les principales raisons qui expliquent les difficultés à trouver des candidats qualifiés

• 58% des DRH* évoquent le manque de profil très spécialisés

• 22% soulignent une demande supérieure au vivier disponible

• 13% déplorent le manque de candidat formé pour cause de récession

• 5% regrettent l’insuffisance de compétences commerciales

 

____________________________________________________________________

Parcourir le dossier rémunération 2016

Étude des rémunérations 2016 : compétences, profils et salaires dans l’assistanat Lire

L’assistanat spécialisé : un marché optimiste et porteur en 2016 Lire

Rémunérations 2016 dans l’assistanat de direction et l’assistanat spécialisé Lire

Rémunération 2016 : faut-il être au service des clients ? Lire

Grille salariale 2016 : comment réajuster des salaires à votre région ? Lire