L’assistanat spécialisé : un marché positif, qui gagne en expertise

Le marché de l’assistanat spécialisé connaît de fortes évolutions. Progressivement, les profils généralistes laissent place à des profils nettement plus spécialisés. Ainsi, une partie importante des recrutements s’effectue sur des postes d’assistanat commercial tandis que les entreprises recherchent désormais en priorité des assistants spécialisés par service.

Trois services en « déficit » de candidats

Selon les résultats d’une enquête menée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half, les DRH peinent à trouver des assistant(e)s spécialisé(e)s dans les ressources humaines, le support logistique et le marketing.

Etude des remunerations RobertHalf OfficeTeam trois services en deficit de candidats

Des attentes qui s’éloignent des « clichés »

Au regard de l’évolution de tous les métiers grâce au Digital, les attentes des employeurs ne portent plus sur la gestion d’agendas ou de déplacements (les dirigeants ayant gagné en autonomie sur ce point) mais plutôt sur des aptitudes à gérer des projets ou à assurer des actions de communication interne/externe. Les changements en cours dans ce domaine peuvent notamment être attribués à l’impact des nouvelles technologies (outils de partage, réseaux sociaux) qui modifient les priorités des dirigeants à l’égard de leurs assistants.

La recherche de profils plus qualifiés et polyvalents, à savoir ceux qui ont une bonne connaissance des directions dans lesquels ils vont intervenir, entraîne une nouvelle donne sur le marché de l’emploi : la demande devient supérieure à l’offre. En conséquence, ces candidats plus sollicités affichent des prétentions salariales revues à la hausse, en léger décalage avec les pratiques de rémunérations des entreprises.

De nouveaux candidats et de nouveaux enjeux pour les entreprises !

En 2017, l’arrivée massive des générations Y et Z pose de nouveaux enjeux : ces jeunes, qui représenteront 75 % des actifs dans 10 ans, sont curieux, sociables, collaboratifs et naturellement ultra connectés.

ls veulent vivre de véritables aventures professionnelles, exercer un travail qui ait du sens et préserver l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle. Ils sont prêts à quitter leur employeur s’ils manquent de liberté, de souplesse, d’autonomie ou se sentent bloqués dans leur progression de carrière. À cet égard, la promesse employeur doit être à la fois séduisante mais surtout authentique !

Sommaire : Étude des rémunérations 2017 des métiers de l’assistanat

2016-10