Le pitch de l’ascenseur : 2 minutes pour convaincre en toutes circonstances

Votre carrière peut se jouer en quelques minutes ! Lors d’un face à face formel, mais aussi lors d’une rencontre impromptue avec un dirigeant d’entreprise, un membre de votre réseau ou un parfait inconnu. Ces moments clés exigent de pouvoir mobiliser le meilleur de vous-même pour susciter l’envie de vous connaître, de vous revoir. Pour transformer ces deux minutes fatidiques en deux minutes décisives, Robert Half, leader mondial du recrutement spécialisé, propose 3 recommandations pour délivrer un pitch efficace.

Structurer et synthétiser son parcours et ses réalisations

Pour être efficace en deux minutes, le premier vecteur de réussite est de présenter de manière claire et simple votre parcours. Pour cela, il faut sélectionner trois points clés :

• votre formation la plus élevée (ou, votre fonction la plus élevée et vos années d’expérience),
• deux-trois (maximum) étapes emblématiques de sa carrière : entreprises et postes occupés,
• deux-trois (maximum) réalisations majeures.

L’articulation entre ces trois points clés doit être fluide pour démontrer la cohérence et la progression de votre carrière. Ensuite, il faut valoriser concrètement (avec un chiffre ou deux) les réalisations majeures pour prouver votre contribution.

Annoncer ses objectifs et ambitions

Le principe du pitch est de faire connaître vos envies d’évolution professionnelle. Toutefois, et pour accrocher l’attention de votre interlocuteurs, elles doivent coïncider le plus possible avec ces attentes potentielles.

C’est pourquoi, il est important de connaître son entreprise et sa situation pour bien cerner ses éventuels besoins. Lors d’une « rencontre fortuite » et face à une personne dont vous ignorez tout ou presque, votre pitch sera donc précédé par une phase d’écoute active plus où moins longue.

Cette convergence optimisera l’intérêt qui sera porté à votre pitch et les chances qu’il débouche sur une demande d’envoi de CV ou sur un prochain rendez-vous.

Maîtriser le fond et la forme

Une fois votre accroche bâtie et le résumé de vos objectifs et ambitions prêts, travaillez la forme de votre pitch. Ce dernier doit être :

• être simple, synthétique et positif,
• être illustré par des exemples concrets, faciles à se représenter,
• respecter une durée maximale de 2 minutes

Ce cadre étant fixé, rodez votre pitch en vous entraînant, avec un chronomètre, jusqu’à maîtriser le fond et la forme afin de le délivrer en toute confiance et conviction.

Olivier Gélis Directeur Général de Robert Half France

L’avis d’expert :

« Art de synthèse, de conviction et de séduction, le pitch de l’ascenseur fait partie des incontournables que tout salarié, quelle que soit son évolution de carrière, a intérêt à travailler. », explique Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half France

« Savoir se présenter en valorisant son parcours avec des réalisations pour éveiller la curiosité et l’intérêt constitue à la fois une qualité et un avantage. Et l’exercice n’est pas à réserver à la seule période de recherche d’emploi !

Le pitch de l’ascenseur peut être utile lors d’un entretien annuel d’évaluation, pour convaincre un client ou un prospect et pour les opportunités professionnelles imprévues qui peuvent se présenter ».

A propos du groupe Robert Half

Leader mondial du recrutement temporaire et permanent spécialisé, intervient sur tous les métiers de la finance, de la comptabilité, de la banque, de l’assurance, du juridique et fiscal, de la technologie ainsi que de l’assistanat spécialisé (sous la marque OfficeTeam),

Son site Internet : www.roberthalf.fr