L’intelligence artificielle : une menace pour les métiers tertiaires ?

Selon une étude publiée le 21 août par l’Institut Sapiens, cinq professions dont trois métiers tertiaires ont une forte probabilité de disparaître dans les années à venir. Pour motif ? L’émergence de l’I.A. Les fonctions menacées ? Celles des assistantes et assistants de direction ou secrétaire, les employés de la comptabilité, de la banque et des assurances…

Des métiers tertiaires « secoués » depuis 30 ans

« S’appuyant sur les chiffres publiés par la DARES, l’analyse de l’Institut Sapins souligne les fortes baisses d’effectifs constatées entre 1986 et 2016 dans l’assistanat, les métiers de la banque et des assurances, et les professions comptables.

  • Sous l’effet du numérique, le secteur de la banque et des assurances connaît le plus fort bouleversement. En effet, il accuse une variation de -39 % de ses effectifs entre 1986 et 2016. Poids total dans l’emploi en 2016 : 0,9 %.
  • Après un bond de 16 % des effectifs entre 1986 et 2004, les effectifs d’employés de comptabilité diminuent. Ce recul fait suite au développement des logiciels de comptabilité et à l’externalisation des missions. La seconde vague de diminution aura pour origine l’émergence des logiciels intelligents dédiés capables d’effectuer des tâches comptables sans intervention humaine. Variation des effectifs entre 1986 et 2016 : -10 %. Poids total dans l’emploi en 2016 : 1,2 %.
  • Face au développement massif des logiciels et applications bureautiques accessibles à tous, les NTCI ont entraîné une baisse de 26 % des métiers tertiaires en lien avec l’assistanat. Autre tendance observée, les missions autrefois confiées aux secrétaires, assistant(e)s et employé(e)s de bureau sont de plus en plus externalisées. En effet, les prestataires de services contactés mutualisent les actifs et offrent à leurs clients la possibilité de faire appel à eux de manière ponctuelle ». Variation des effectifs entre 1986 et 2016 : -26 %. Poids total dans l’emploi en 2016 : 2,2 %.

Mais, y a-t-il une menace de l’intelligence artificielle ?

Parce qu’il est indispensable de comprendre l’impact de l’I.A. sur vos métiers et ceux de votre entourage, et afin de forger votre propre avis sur le sujet, Julien Levy, Professeur affilié, Directeur de la Chaire AXA Stratégie digitale et Directeur du Centre Digital d’HEC, vous apportera son éclairage le 21 septembre prochain, lors de la conférence qu’il animera au Salon Activ’Assistante de 9 h 30 à 10 h 15.

« Déjà, l’I.A. pénètre les moteurs de recherche, les assistants vocaux (comme, Siri ou Alexia de Google), la reconnaissance visuelle, etc. Elle est capable dès maintenant de simuler un opérateur de centre d’appels (on croit parler à un être humain, or on s’adresse à une machine) ou d’établir des diagnostics médicaux de façon souvent plus fiable qu’un médecin.

Qu’est-ce que l’I.A. ? Comment fonctionne-t-elle ? Qu’est-elle capable ou incapable de faire ? Va-t-elle à terme améliorer notre bien-être ? Soutenir et compléter nos compétences ? Ou va-t-elle à l’inverse bousculer nos métiers ou nous remplacer dans le travail ? En fait, faut-il avoir peur de l’I.A. ou peut-on être plus optimiste en termes de complémentarité homme/machine, alors que dans les années à venir l’intelligence artificielle sera sans cesse plus performante et sans cesse plus présente ? »

je m inscris a la conference intelligence artificielle - salon activ assistante

Découvrir le programme et le détail de toutes les conférences

Cliquez sur ce lien pour découvrir la 9e édition du Salon Activ’Assistante et vous inscrire.

_salon activ assistante 2018 inscription