Mini-guide pour, enfin, réussir votre prochain entretien annuel

Les années se suivent et se ressemblent, et vous ratez toujours votre entretien annuel. Et si vous abordiez « autrement » ce face à face crucial ?

Entretien annuel : mesurez l’importance de ce rendez-vous

L’entretien annuel est à la fois un moment particulier et l’occasion de montrer à votre manager la personne que vous êtes tout au long de l’année. Un collaborateur qui se montre professionnel durant son entretien annuel est potentiellement un collaborateur professionnel le reste de temps. L’inverse est également vrai.

Fixez le cadre de votre entretien en amont

Votre manager souhaite vous rencontrer. Fixez avec lui les modalités de votre rencontre : la date et le lieu, bien sûr, mais aussi la durée, les modalités (qui parle, pour dire quoi, dans quel ordre), les documents que vous allez utiliser et qui devront être partagés en amont (tableau de reporting, chiffres, évaluation de l’année dernière).

Prenez le temps d’analyser les supports et mettez-les en perspective

Procédez comme si vous écriviez une histoire, trouvez un fil conducteur à votre année qui va donner un sens à l’année passée et à celle(s) à venir » !

Fixez-vous des objectifs pour l’année qui vient

En fonction de ce que vous avez déjà réussi, des ambitions de votre société, de la stratégie et de l’état du marché, des compétences que vous avez acquises : valorisez votre contribution et vos objectifs.

Pensez aux moyens nécessaires pour atteindre les objectifs proposés

De quoi allez-vous avoir besoin ? Cela peut être du temps avec une réorganisation de votre planning, des missions que vous allez déléguer, des outils informatiques, de la main d’œuvre (stagiaire, alternant, CDD, etc.).

Enfin, osez demander une juste rétribution de vos efforts

Si les objectifs proposés vont exiger nombre d’efforts, et si vous arrivez à les atteindre, osez demander un engagement écrit pour l’année à venir si vous atteignez les nouveaux objectifs. Vous êtes dans un cadre professionnel et vos efforts doivent être récompensés.

En clair, vous devez préparer votre entretien annuel ! C’est une opération certes un peu « tarte à la crème », mais elle offre plusieurs avantages : en prenant du recul, vous pourrez mettre en avant vos réussites et y donner du sens pour valoriser vos actions, y compris sur le plan financier. Ou bien vous pourrez expliquer les raisons de vos échecs et/ou ce que vous en avez appris et/ou ce que vous avez fait ou prévoyez de faire pour que cela n’arrive plus : formation, nouveau processus, nouvel outil… Dans les deux cas, vous êtes force de proposition : d’une part, vous anticipez ce que peut penser votre manager et préparez vos réponses ; d’autre part, vous clarifiez ce que vous attendez de l’entretien et avez donc plus de chances de réussir !