Recrutement : 6 faux-pas à éviter

Lors d’un recrutement, tout ou presque ce joue lors du premier entretien. Plus étonnant, un recruteur sur trois est convaincu par un candidat en moins de dix minutes. Découvrez la manière dont les DG et DAF français* évaluent un candidat.

Lors d’un entretien de recrutement, 1/3 des recruteurs sont convaincus par un candidat en moins de dix minutes.

Dans les 30 minutes d’un premier entretien, 25 % des recruteurs prennent leur décision. Après l’entretien, 17 % arrêtent leur choix. Seulement 14 % des recruteurs se prononcent au terme d’un deuxième ou dernier entretien.

Seuls 6 % des recruteurs indiquent que la vérification des références détermine leur choix final.

Un candidat #sérieux arrive à l’heure à un entretien de recrutement

Pour les recruteurs, l’heure c’est l’heure. Arriver quelques minutes avant l’horaire fixé permet de vérifier sa tenue et sa coiffure.

⇢ Vous avez pris une marge de sécurité ? Profitez de ce moment pour relire, une dernière fois et au calme, votre CV et vos notes sur l’entreprise.

Un candidat posé surveille sa #gestuelle

Lors d’un face-à-face, seulement 7 % des messages sont transmis par les mots. La voix (pour 37 %) et les gestes (pour 56 %) communiquent à notre insu.

⇢ Parmi les indicateurs surveillés par les recruteurs, travaillez vos points faibles. Poignée de mains ferme, sourire franc, mains posées sur la table, assise stable votre chaise, rythme de parole calme, gestuelle sobre… Tout est important.

Un candidat réellement #motivé s’est renseigné sur l’entreprise

Au minima, un candidat doit avoir compris, avant l’entretien, ce que fait l’entreprise. Et, au-delà, le poids qu’elle exerce dans son secteur.

⇢ Renseignez-vous sur les activités de l’entreprise en amont de l’entretien. Mais aussi, vérifiez son écosystème. Quels sont ses marchés ? Qui sont ses principaux concurrents… ?

Un candidat sincère connaît son #CV « par coeur »

Toute information portée sur un CV doit pouvoir être expliquée. Tous les « vides » peuvent parler aussi.

⇢ Attendez-vous à devoir expliquer ou clarifier chaque point inscrit dans votre CV. Mais aussi, préparez quelques explications pour justifier les blancs.

Recrutement anticiper les reponses © BobbozUn candidat bien #préparé ne s’étonne de rien

« Parlez-moi de vous. Pourquoi voulez-vous travailler chez nous ? Où vous voyez-vous dans dix ans ? Quelles sont vos qualités et vos défauts ? Quel est votre plus grand échec ou votre plus beau succès ? » Bien que classiques, ces questions sont souvent posées.

⇢ Préparez en amont des réponses sincères. Maintenant, si l’on vous pose la question « un pingouin passe la porte, un sombrero sur la tête, que dit-il, et pourquoi est-il là ». Votre réponse importe peu. En revanche, le recruteur va décrypter votre attitude ! À vous de gérer la situation 😉

Un candidat #enthousiaste séduit !

Dernier conseil des recruteurs, et le plus important, un candidat intéressé par un poste montre son enthousiasme.

⇢ Montrez votre motivation. Le recruteur doit la percevoir. Mais aussi, prouvez votre volonté d’apprendre et d’évoluer au sein de l’entreprise.


À propos de Robert Half

Fondé en 1948, le groupe Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé temporaire et permanent, est aujourd’hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers de la finance, de la comptabilité, du juridique, fiscal et Ressources Humaines, de la technologie, du digital et de l’assistanat. Présent à Paris La Défense, Versailles, Stade de France, Massy, Lyon, et Aix-en-Provence, le groupe compte plus de 300 bureaux dans le monde.

* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en France en décembre 2017 par Robert Half.