Recrutement et préjugés discriminatoires, seriez-vous recalé(e) ?

Au-delà des particularités liées à votre patrimoine génétique, votre attitude, votre physique, votre condition physique, votre look, votre âge, votre langage et même votre accent influencent les recruteurs. L’information, publiée par Qapa.fr* vient de « tomber » et ses résultats sont accablants !

Stephanie delestre qapa_2b1fff7

Au commencement… un recrutement comme les autres

« Imaginons un recrutement type pour lequel plusieurs personnes postulent et possèdent exactement les mêmes compétences professionnelles.

Sur quels critères se basent les recruteurs pour choisir un seul candidat » ? Réponse avec Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

À l’arrivée, de multiples critères discriminatoires très subjectifs

A compétences professionnelles égales, quels sont les critères subjectifs qui déterminent le choix des recruteurs?  « Loin d’être objectifs, les choix sont clairs et vont dans le sens d’une discrimination totalement subjective » inique Stéphanie Delestre.

>>> Accents étrangers non européens ou provinciaux s’abstenir

Lors d’un recrutement, l’accent semble avoir une importance très forte. Ainsi, 43% des hommes préfèrent choisir une personne à l’accent étranger mais européen comme l’anglais, l’allemand ou l’espagnol. Les femmes, quant à elles, sélectionnent à 41% une personne à l’accent français mais d’un autre pays comme l’accent belge, suisse, ou canadien.

À compétences professionnelles égales, si vous devez choisir parmi plusieurs personnes une seule ayant un accent, laquelle choisissez-vous ?

Réponses

Femmes

Hommes

Une personne à l’accent étranger (exemples : africain, russe)

3%

24%

Une personne à l’accent étranger européen (exemples : anglais, allemand, espagnol)

37%

43%

Une personne à l’accent français mais étranger (exemples : belge, suisse, ou canadien)

41%

19%

Une personne à l’accent provincial (exemples : provençal ou chti)

19%

14%

>>> Argot et langage de banlieue à éviter

Au-delà de l’accent, le vocabulaire utilisé est également primordial. En effet, les personnes avec un ton et un vocabulaire d’argot sont très peu appréciées par les femmes (7%) mais beaucoup plus par les hommes (33%). Les femmes préfèrent un ton et un vocabulaire de banlieue à 12% mais les hommes les rejettent (1%).

En revanche, un ton et un vocabulaire académique sont plébiscités en majorité par 81% des femmes et 66% des hommes.

À compétences professionnelles égales, si vous devez choisir parmi plusieurs personnes, une seule ayant une façon de parler distincte, laquelle choisissez-vous ?

Réponses

Femmes

Hommes

Une personne avec un ton et un vocabulaire académique

81%

66%

Une personne avec un ton et un vocabulaire d’argot

7%

33%

Une personne avec un ton et un vocabulaire de banlieue

12%

1%

>>> Jean / chemise : le nouveau costume « de l’emploi »

Même si l’habit ne fait pas le moine, le style vestimentaire est remarqué par les recruteurs. 48% des femmes et 57% des hommes choisissent en premier lieu une personne habillée en jean, chemise. Le combiné costume /cravate n’arrive qu’en deuxième position avec 44% de voix pour les femmes et 28% pour les hommes. En revanche, les personnes mal habillées, sans style ou en sportswears ne sont pas du tout appréciées.

À compétences professionnelles égales : lors d’un entretien d’embauche, quel style de personne préférez-vous embaucher ?

Réponses

Femmes

Hommes

Une personne habillée en costume, cravate

44%

28%

Une personne habillée en jean, chemise

48%

57%

Une personne habillée sportswear

4%

9%

Une personne très mal habillée sans style particulier

4%

6%

>>> Peau claire pour les hommes, hâlée pour les femmes

Sans parler de discrimination raciale, le fait est que la couleur de peau reste un caractère préjudiciable dans le choix entre plusieurs personnes justifiant de compétences équivalentes. Ainsi, les hommes choisissent une personne à la peau claire en priorité à 52% quand les femmes sont 63% à préférer une personne avec une couleur de peau halée. Les personnes à la peau foncée arrivent en troisième choix pour 12% des recruteurs.

À compétences professionnelles égales, si vous devez choisir parmi plusieurs personnes, une seule ayant une couleur de peau, laquelle choisissez-vous ?

Réponses

Femmes

Hommes

Une personne avec une couleur de peau claire

22%

52%

Une personne avec une couleur de peau foncée

15%

9%

Une personne avec une couleur de peau halée

63%

39%

>>> Peu de jeunes ou de vieux ! De l’expérience, mais pas trop…

Pour ce qui est de l’expérience, les personnes d’âge moyen arrivent en première position à 59% pour les femmes et 71% pour les hommes. Les choses diffèrent pour les jeunes, qui sont préférés par les hommes à 20% et les personnes d’âge mûr par les femmes à 26%.

À compétences professionnelles égales, si vous devez choisir une seule personne parmi plusieurs candidats d’âges différents, laquelle choisissez-vous ?

Réponses

Femmes

Hommes

Une personne d’âge moyen

59%

71%

Une personne d’âge mûr

26%

9%

Une personne très jeune

15%

20%

>>> Une attitude peu décontractée avant tout

Concernant l’attitude des candidats, les personnes doivent être à l’aise pour être choisies en premier (70% pour les femmes et 61% pour les hommes). En revanche, 20% des hommes aiment les personnes décontractées, ce qui est pour le coup rédhibitoire pour les femmes (1%) qui préfèrent largement un comportement retenu à 29%.

À compétences professionnelles égales, si vous devez choisir parmi plusieurs personnes, une seule ayant une attitude particulière, laquelle choisissez-vous ?

Réponses

Femmes

Hommes

Une personne à l’aise

70%

61%

Une personne avec un comportement retenu

29%

19%

Une personne très décontractée

1%

20%

>>> Non aux physiques ingrats et aux mannequins !

Le physique est aussi de la partie, puisque les personnes au physique agréable sont choisies à plus de 83% par les Français. Les choses seront plus difficiles pour les personnes au physique ingrat (5%) mais également pour celles très belles (12%).

À compétences professionnelles égales, si vous devez choisir une seule personne parmi plusieurs candidats de physiques différents, laquelle choisissez-vous ?

Réponses

Femmes

Hommes

Une personne agréable

85%

81%

Une personne au physique ingrat

7%

4%

Une personne très belle

8%

15%

>>> Visible ou non, une situation de handicap freine les recruteurs

A compétences professionnelles égales, les personnes en situation de handicap n’auront malheureusement pas les mêmes chances. 61% des Français choisissent en effet une personne en « bonne santé ». À noter que les femmes (37%) semblent plus intolérantes à la condition physique puisqu’elles sont moins nombreuses que les hommes (42%) à choisir une personne handicapée.

À compétences professionnelles égales, si vous devez choisir une seule personne parmi deux candidats de conditions physiques différentes, laquelle choisissez-vous ?

Réponses

Femmes

Hommes

Une personne handicapée

37%

42%

Une personne sans handicap

63%

58%

 

 

*Méthodologie : Qapa.fr, première plateforme digitale de travail en France, s’est penchée sur l’épineuse question de la discrimination sélective et subjective lors de l’embauche. Pour réaliser cette étude, Qapa a interrogé par email sa base d’employeurs (commerçants, artisans, TPE, PME, grosses entreprises) représentative de tous les secteurs d’activité en France métropolitaine du 22 au 25 novembre 2016. Répartition des profils interrogés : 53% de femmes et 47% d’hommes.