Recrutement raté, comment réagir à temps ?

Lors d’une embauche, quinze jours se passent entre la prise de poste du candidat et la prise de conscience par l’entreprise qu’il y a anguille sous roche. Quelles conséquences pour l’équipe si rien n’est fait à temps ? Et surtout, comment réagir à temps face à un recrutement raté ?

Quelle attitude adopter face à un recrutement raté ?

Selon une étude menée par Robert Half auprès de 305 directeurs généraux et managers, « 35 % des DG et managers ont besoin d’environ deux semaines pour comprendre qu’ils sont face à un recrutement raté ».

>>Recrutement raté : attention à l’équipe et aux coûts cachés

Les conséquences d’une erreur de recrutement sont sérieuses et multiples.

Pour 50 % des managers et directeurs généraux, un mauvais recrutement a un impact direct sur le reste de l’équipe qui subit une augmentation de sa charge de travail. Pour 35 %, elle est à l’origine de stress. Suivent pour 31 % du panel la perte de productivité et des coûts de recrutement plus élevés que prévu.

>> Erreur de casting, ça passe ou ça casse !

Quand ils sont face à une erreur de casting, les principales raisons évoquées par les recruteurs auraient pu être évitées. Elles concernent à 42 % des compétences inadéquates, pour 39 % un manque de qualification et pour 37 % un CV mensonger.

Pour éviter de paralyser un service ou de porter atteinte à la productivité de l’entreprise, deux stratégies sont adoptées par les entreprises.

  • 43 % mettent fin au contrat du salarié et se lancent à nouveau dans un processus de recrutement.
  • 34 % proposent au salarié un programme de formation.

Points de vigilance éviter recrutement ratéQuels points de vigilance activer lors de l’embauche ?

Le conseil d’Olivier Gélis, Directeur Général Robert Half France « Il est très important d’accorder une attention soutenue à l’attitude, à la compatibilité culturelle ou encore aux détails du CV pendant l’entretien d’embauche. Un recruteur expérimenté ainsi qu’une procédure rigoureuse devraient permettre d’éliminer les postulants non adéquats. Dans un marché positif, les processus doivent être optimisés afin de ne pas laisser passer les meilleurs. »

À propos de Robert Half

Fondé en 1948, le groupe Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé temporaire et permanent, est aujourd’hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers de la finance, de la comptabilité, du juridique, fiscal et Ressources Humaines, de la technologie, du digital et de l’assistanat (via OfficeTeam)