Wi-Fi public : comment limiter les risques ?

En voyage d’affaires, à l’hôtel ou en dehors de chez vous, comment profiter du réseau Wi-Fi public ou invité en limitant les risques ?

Wi-Fi public : refusez la connexion automatique

Votre appareil (PC, tablette, smartphone, montre…) se connecte d’office à tout réseau Wi-Fi public non chiffré lorsqu’il en détecte un à proximité ? Modifiez vos paramètres de connexion. Car même si l’option est pratique, son niveau de sécurité est lamentable.

Pour profiter des avantages du Wi-Fi public en limitant les risques.

  • Fermez toutes les applications ouvertes en arrière-plan sur votre appareil. S’il s’agit d’un PC portable, vos connexions à votre espace Cloud est peut-être ouvert (accès à votre OneDrive ou Drive, etc.). Est-il nécessaire de rester connecté(e) ? Posez-vous la même question pour votre tablette ou votre smartphone…
  • Recherchez un réseau disponible uniquement quand vous voulez utiliser internet.
  • Connectez-vous au Wi-Fi public et surfez uniquement sur des sites sécurisés (https://).
  • Ne consultez pas votre banque ou des sites à données sensibles.
  • Déconnectez le Wi-Fi public aussitôt vos recherches terminées.

« Oui mais, justement… je dois consulter ma banque… ». Ou bien, « je souhaite ouvrir un document présent dans le cloud et/ou accessible en ligne ». Adaptez votre comportement à la situation rencontrée.

  • Consultation via votre smartphone : utilisez votre forfait mobile internet (via : Données mobiles). Allez à l’essentiel puis déconnectez-vous (même si votre forfait est illimité).
  • Consultation via votre PC portable (ou le PC fixe mis à disposition des voyageurs dans un hôtel ou un lieu public) : connectez votre smartphone au PC en question de préférence avec un câble USB, sinon par Wi-Fi. Recherchez, sur le PC, le nom du réseau de votre smartphone, connectez-vous. Là aussi, allez à l’essentiel puis déconnectez-vous.

« Pourquoi faut-il éviter de connecter mon PC au réseau Wi-Fi de votre téléphone ? » Comme pour le bluetooth, tout réseau ouvert en tout temps est une porte ouverte à tout vent.

Wi-Fi invité (ou guest) : ouvrez l’œil !

De passage chez un partenaire professionnel ou à l’hôtel, on vous a remis un identifiant et un mot de passe.

Si l’identifiant est valable pour une durée limitée (heures, journée). S’il ressemble à une suite de caractères aléatoire, le mot de passe est souvent lui aussi sécurisé (de type YO12-bA425/*BI). Lors de votre connexion, la lettre O pourra se confondre avec le chiffre 0, mais vous connaissez le piège. En revanche, la lettre « I » va vous donner du fil à retordre. En effet, s’agit-il de la lettre « I » de « Isidore » saisie en majuscule, ou de la lettre « l » de « Léa » saisie en minuscule. Patience ! Avec un tel niveau de sécurité, vous pourrez surfer à moindre risque.

En principe, si la société a pris la peine de sécuriser l’identifiant et le mot de passe, il y a de fortes chances que le réseau soit sécurisé. Toutefois, et selon l’endroit dans lequel vous êtes, restez prudents (notamment dans les hôtels et les espaces publics).

Si l’identifiant et le mot de passe ressemblent à hotelparici (parce qu’il s’agit de l’Hôtel Parici ? eh oui !) et Parici, prudence ! Une fois connecté, agissez comme s’il s’agissait d’un #Wi-Fi public. Car toute personne qui capte le réseau dans l’immeuble ou aux alentours pourra accéder à certaines de vos données.

Wi-Fi public et VPNWi-Fi et VPN : qui veut la fin, se donne les moyens

« Pour surfer sur le web en toute sécurité, j’ai entendu parler de VPN. De quoi s’agit-il ? ». Le VPN (Réseau Privé Virtuel) établit un tunnel sécurité entre votre terminal (PC, Mac, smartphone ou tablette) et Internet. Lorsque vous utilisez un VPN, toutes vos données circulent dans ce tunnel privé où elles sont chiffrées à l’aide d’algorithmes complexes. Découvrez, sur techadvisor.fr, le top 10 des meilleurs VP répertoriés en avril 2019.

« Puis-je utiliser un VPN gratuit ? » Oui, mais… quand c’est gratuit, c’est vous le produit !

A choisir, un VPN payant pour quelques euros renforcera la sécurité de vos connexions à internet, où que vous soyez. Qui veut la fin, se donne les moyens.

Vous aimerez aussi : 3 conseils pour créer des mots de passe efficaces !

Sécurité informatique : 3 failles à connaître ! & 6 mesures pour protéger vos données