Décrochez la Palme d’Or du meilleur entretien d’embauche

Le 69e Festival de Cannes bat son plein et le jury va bientôt décerner la Palme d’Or au film qui l’a le plus convaincu, le plus ébloui. C’est également ce que fait un recruteur lorsqu’il recherche une personne pour un poste : il choisit le meilleur candidat vu en entretien. Robert Half, expert mondial du recrutement spécialisé, a demandé à 200 DRH français* ce qui attirait leur attention lors des premières minutes de la rencontre et livre ici ses conseils pour marquer des points et décrocher le poste.

Conseil n°1

Montrer sa motivation

 

Pour 57% des DRH français*, le dynamisme et l’enthousiasme du candidat sont les critères les plus importants lors des premières minutes d’un entretien. La motivation du postulant doit donc être visible dès les premières secondes. Trois conditions à réunir pour cela : le sourire, la bonne connaissance du poste proposé et la bonne compréhension de l’entreprise et son secteur d’activité.Pour réussir cette étape, il est essentiel de préparer ce rendez-vous, comme une star avant une audition, afin de mettre toutes les chances de son côté. Il n’est pas ici question de connaître son texte par cœur mais dese renseigner sur l’entreprise pour laquelle on passe un entretien, se documenter sur son activité, ses projets, son actualité, son environnement, sa stratégie… Cela renforce son crédit et valorise le recruteur.
Selon cette même étude menée par Robert Half*, 37% des DRH interrogés disent que l’apparence professionnelle est un élément important lors des premières minutes d’un entretien. Tout comme pour les stars du cinéma lors du passage sur le fameux tapis rouge, bien choisir sa tenue en fonction des codes du métier et/ou de l’entreprise est un élément à ne pas négliger dans la réussite d’un entretien d’embauche. il est conseillé de repérer comment s’habillent les personnes du secteur (ou de l’entreprise). Viennent ensuite l’élocution, importante pour 32% des DRH interrogés, ainsi que la gestion du stress, citée par 18% des interrogés.

Conseil n°2

Aligner sa présentation aux codes du métier et secteur

 

 

 

Conseil n°3

Créer un lien avec le recruteur

 

 

L’acteur est proche de son public, et tout comme lui, le candidat doit  créer un lien de proximité avec le recruteur. L’entretien d’embauche est un jeu « gagnant-gagnant » : le candidat tente de convaincre le recruteur de l’embaucher qui de son côté cherche à le persuader de rejoindre l’entreprise s’il ou elle est intéressé(e). Il ne faut donc pas se mettre en position d’infériorité dans la discussion mais être dans une posture d’échange. Pour cela, le candidat ne doit pas hésiter à poser des questions sur l’entreprise, l’organisation, les attentes.L’entretien ne se termine pas au moment où l’on dit au revoir au recruteur en lui serrant la main. Il faut également gérer l’après-entretien. Généralement, on attend une journée pour envoyer un e-mail de remerciement à la personne rencontrée et confirmer sa motivation. On n’hésite donc pas, à demander la carte de visite du recruteur ou ses coordonnées, à la fin du rendez-vous.
 
Comme à Hollywood, la concurrence pour un poste est souvent très rude. Mieux vaut marquer positivement le recruteur d’une manière ou d’une autre. Pour cela, il est important de réfléchir en amont de l’entretien sur ce qui pourrait nous démarquer des autres candidats. Plusieurs données peuvent permettre d’être LE candidat qui fera la différence : ce peut être une expérience particulière, un investissement associatif, un trait de personnalité, un projet personnel… L’important sera de savoir le valoriser auprès du recruteur.

Conseil n°4

Mettre en avant sa singularité

 

 
 Noemie Cicurel - Robert Half


« La préparation à un entretien dépend bien sûr du poste pour lequel on postule. Les emplois sont tous différents, tout comme les entretiens permettant d’y accéder. Un recruteur ne recherche pas les mêmes qualités chez les candidats pour un poste opérationnel ou pour un poste de manager. Avant l’entretien, le candidat doit se poser 3 questions qu’il intégrera naturellement à son argumentation : que puis-je apporter à l’entreprise et au poste ? qu’est-ce que je vais apprendre de cette expérience ? et, comment montrer à mon interlocuteur que l’entreprise et l’équipe me séduisent et répondent à mes valeurs ? Le candidat se prépare comme un acteur : il fait des recherches, prépare son intervention et sa posture générale. On ne peut briller dans un entretien d’embauche sans préparation. 
» commente Noémie Cicurel, directrice Robert Half France et OfficeTeam.

*Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en avril 2016 auprès de 200 Directeurs des Ressources Humaines en France.